Le défi de la vitesse

Stimulées par une globalisation et des innovations technologiques incessantes, ainsi que les attentes d'une clientèle toujours plus exigeante, les entreprises européennes doivent évoluer pour mieux se positionner en vue d'une accélération du changement.

Selon une étude intitulée « The Challenge of Speed » (Le défi de la vitesse) réalisée par l'Economist Intelligence Unit et mandatée par Ricoh, 73 % des cadres dirigeants en Europe, déclarent que leur entreprise doit accélérer la marche pour s'adapter aux conditions changeantes du marché.

Par ailleurs, ce rapport met en évidence la manière dont les entreprises européennes, dans plusieurs secteurs, répondent aux défis consistant à améliorer la flexibilité de leurs activités et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour être plus rapides.

En plus d'une série d'entretiens, l'échantillon interrogé comprenait 461 cadres supérieurs basés en Europe. Près de la moitié (49 %) sont des responsables de service auxquels s'ajoutent 23 % de vice-présidents, vice-présidents exécutifs et directeurs.

Articles apparentés

Organisations gouvernementales : une pression moins forte pour s’adapter aux évolutions technologiques

Seuls 27 % des cadres de la fonction publique ressentent actuellement une pression significative ou importante pour s'adapter rapidement au changement. Cependant, des changements sont encore à venir. La Commission Européenne estime que d'ici 2015, 50 % des citoyens et 80 % des entreprises échangeront avec leur gouvernement par voie numérique. De plus, les citoyens demandent des moyens plus simples pour communiquer avec leurs administrations.  

Pourquoi une approche commune et une réduction des process administratifs sont essentielles pour améliorer l'expérience des étudiants

Les dirigeants européens du secteur de l’éducation pensent devoir accélérer leur évolution par rapport aux trois dernières années. 98 % d’entre eux ressentent une pression les poussant dans ce sens. Cependant, ils sont enthousiastes quant au rôle pédagogique de la technologie qu’ils proposeront demain et soulignent l’importance croissante des technologies de réalité augmentée dans l’amélioration des performances de leur organisation et de l'expérience des étudiants.

Ce sont les activités administratives qui doivent évoluer en priorité. Les deux principaux freins à l’amélioration de la flexibilité des organisations sont pour 44 % des personnes interrogées la difficulté de mettre en place une approche commune aux employés administratifs et aux unités commerciales, et pour 35 %, la complexité des processus administratifs pour les prises de décision.

Optimiser les processus, tout en protégeant la recherche et le développement

Les dirigeants européens de la santé prédisent qu'au cours des trois prochaines années, c'est la technologie qui stimulera le changement au sein de ce secteur. Ils craignent toutefois qu'un changement trop rapide n’affecte la technologie elle-même, voire, plus particulièrement, la recherche et le développement (R&D).

De plus, ils sont divisés sur la question des premiers changements à apporter. Toutefois, lorsqu'ils s’interrogent plus spécifiquement sur les domaines où ils s'attendent à voir le plus de changements au cours des trois prochaines années, ils citent le plus souvent l'amélioration des processus d'entreprise clés.

Pourquoi les sociétés européennes ne parviendraient-elles pas à surmonter aussi vite qu'elles le croient la nouvelle donne imposée par la technologie

Lorsqu'on leur demande d'évaluer la vitesse d'adaptation au changement des entreprises européennes, leurs dirigeants sont trois fois plus susceptibles de comparer leur entreprise à un canot à moteur (48 %) plutôt qu'à un super pétrolier (17 %), tout en croyant que l’inverse s’applique à leurs concurrents. La réalité est que, alors qu'elles cherchent à changer plus vite, les sociétés européennes voient peser sur leur tête une triple difficulté : l'évolution rapide des effectifs, la nouvelle donne imposée par la technologie et les processus métier clés qui assurent en arrière-plan que le changement soit durable.

Vitesse et qualité sous pression : en quoi les services financiers diffèrent

Alors que les services financiers doivent jongler entre les demandes contradictoires des consommateurs, des organismes de régulation et des actionnaires, ils doivent également réussir à s'adapter au changement plus rapidement. Dans le secteur de la banque et de l'assurance, les entreprises utilisent largement les innovations technologiques disponibles pour accélérer leurs processus, bien plus que dans tout autre secteur. Toutefois, alors que l'utilisation de systèmes obsolètes déconnectés continue de les ralentir, il est urgent pour elles de réévaluer leurs ressources technologiques et de simplifier leurs processus  documentaires et d'information clés.