Atteindre la maturité numérique - lorsqu’une organisation utilise des outils de pointe pour stimuler ses performances et fait preuve d’un intérêt profond pour la technologie et les processus gérés par voie numérique - n'a jamais constitué un enjeu aussi important. Toutefois, pour les petites comme pour les grandes entreprises, le voyage vers le sommet du numérique n'est peut-être pas aussi simple qu'il y paraît.

Dans une étude intitulée « Maturité numérique: La course vers le sommet » menée par Coleman Parkes Research et sponsorisée par Ricoh, 39 % des patrons de petites entreprises déclarent être capables de passer de la transformation numérique à la maturité numérique en deux ans, contre 25 % pour les grandes entreprises.

Ce sondage en ligne a été mené en juillet 2014, auprès de 1 245 chefs d'entreprise répartis sur 8 secteurs verticaux, dont l'éducation, la justice, les services/l'énergie, la santé, l'administration, la vente au détail, l'industrie et la finance. Les personnes interrogées étaient originaires du Royaume-Uni, d'Irlande, de France, d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie, des Pays-Bas, de Belgique, de Suède, des pays scandinaves (Finlande, Norvège, Danemark), de Suisse, de Russie et du Moyen-Orient.

Articles apparentés

Associer maturité et revenus

Alors que 73 % des petites entreprises apprécient l'impact positif que peut avoir la maturité numérique sur leurs bénéfices, c'est toujours moins que les grandes entreprises qui sont pour leur part 81 %. De plus, 23 % des patrons de petites entreprises par rapport à 11 % pour les grandes entreprises ne s'attendent pas à ce que la maturité numérique ait un impact sur leurs bénéfices. Toutefois, lorsque les petites entreprises auront établi une stratégie numérique pour tous leurs processus métiers, notamment pour les tâches administratives et le service client, il est possible qu’elles deviennent plus optimistes quant à l'impact du numérique sur leur croissance.

Les petites entreprises du secteur Finance reconnaissent l'importance de la maturité numérique, mais ont besoin d'un coup de main pour l'atteindre

70 % des petites entreprises du secteur Finance pensent être capables de comprendre, déployer et tirer profit des nouvelles technologies plus rapidement que leurs homologues de plus grande envergure. Cette conviction peut s’expliquer par une grande flexibilité et leur capacité à adopter de nouvelles méthodes de travail plus rapidement que les grandes entreprises. Cependant, elles restent 67 % à souligner qu'elles devront pouvoir compter sur une aide extérieure – pour tous leurs projets ou en collaboration avec leur propre équipe en interne – pour atteindre une maturité numérique optimale. 

X

Complétez vos coordonnées pour pouvoir lancer le téléchargement