719

Regarder la présentation

 

Résumé

Selon une étude menée par l'Economist Intelligence Unit avec le soutien de Ricoh, les dirigeants d'entreprises prévoient des transformations radicales engendrées par la technologie dans leur secteur d'activité.

Pour ces dirigeants, d'ici à 2020, les entreprises vont connaître trois grandes évolutions. La première a trait aux clients, qui vont jouer un rôle de plus en plus important dans l’élaboration de nouvelles idées de produits ou de services. La deuxième concerne la structure même des entreprises : celles-ci vont passer à des structures décentralisées et privilégier les environnements de travail virtuels. Enfin, ils prévoient que la plupart des secteurs dans lesquels ils sont présents connaîtront de profonds changements d'ici à 2020 et auront peu en commun avec ce qu'ils sont aujourd'hui.

Télécharger le livre blanc

Télécharger le résumé

Related Articles

Zone de rupture : l'entreprise au cours de la prochaine décennie technologique

Zone de rupture : l'entreprise au cours de la prochaine décennie technologique

En 2020, les entreprises ne pourront échapper aux effets de rupture induits par les évolutions technologiques aussi stimulantes soient-elles. Celles dont les processus, les structures et la culture sont flexibles seront capables de s'adapter rapidement. Les changements apportés par la technologie seront pour elles une source intéressante de nouvelles opportunités. Il est vrai que dans les entreprises, la transformation des modèles opérationnels critiques repose davantage sur des processus innovants et efficaces que sur des évolutions technologiques.

Les entreprises entrent dans une nouvelle ère de décentralisation

Les entreprises entrent dans une nouvelle ère de décentralisation

En 2020, les nouvelles technologies qui équiperont les professionnels vont contraindre les entreprises à adopter un nouveau modèle d'organisation du travail, un modèle décentralisé. 63 % des chefs d'entreprise interrogés par l'Economist Intelligence Unit prévoient une décentralisation de leur opérations de plus en plus poussée ainsi qu'un transfert des décisions des conseils d'administration du siège de l'entreprise aux employés eux-mêmes.

Cette nouvelle organisation ne sera pas semblable aux structures décentralisées du passé qui avaient l'inconvénient de créer des doublons, de nuire à la cohérence de la direction stratégique de l'entreprise et d'être, donc, inefficaces. Au contraire, cette nouvelle démarche va cibler les processus. Les informations sensibles seront centralisées, ce qui facilitera leur réception, leur archivage et leur récupération par les employés. Ainsi redéfinis, les processus seront plus efficaces que jamais. De leur côté, les employés auront les moyens de trouver plus aisément les données dont ils ont besoin pour collaborer directement avec leurs clients et prendre d'importantes décisions commerciales, sans les faire attendre.

la DSI et la Direction Marketing

Seule une collaboration dynamique entre la DSI et la Direction Marketing peut nous permettre de confier les clés de l'innovation à nos clients.

Les méthodes permettant de recueillir les idées des clients pour les soumettre aux départements de recherche et développement se métamorphosent et le DSI de l'entreprise devient l'acteur vital du rapprochement entre l'entreprise, via sa direction marketing, et ses clients.

Jusqu'à ces dernières années, on avait coutume de recourir à des groupes de réflexion, à des formulaires d'évaluation et à des entretiens téléphoniques pour obtenir l'avis des clients. Ces méthodes étaient l'apanage exclusif du département Marketing. Mais plus récemment, nombre d'idées autour de nouveaux produits et services peuvent affluer par le biais des communautés virtuelles, de réseaux sociaux, de programmes de fidélisation ou encore par une approche personnalisée du marketing.

Ces changements surviennent sous l'impulsion des clients et des employés, auxquels la technologie offre des moyens d'agir d'une portée inégalée. D'ici 2020, les clients seront la source principale de nouvelles idées de services ou de produits ; les communautés virtuelles en seront aussi la deuxième source ; et les départements de Recherche et Développement en seront la troisième. Telles sont les prévisions de 30 % des dirigeants d'entreprise œuvrant dans de multiples domaines d'activité (services financiers, éducation, secteur public, informatique et industrie) et ayant été interrogés par l'Economist Intelligence Unit.

Thinking Heads

Les  dirigeants d’entreprise redoutent de devenir les otages de la technologie

Une étude récente de l'Economist Intelligence Unit montre que près d'un tiers (31 %) des chefs d'entreprise s'inquiètent du fait que ce sont les nouvelles technologies, et non les besoins de leur entreprise, qui leur dicteront à l'avenir leurs orientations et leurs méthodes de gestion . Plus d'un tiers (37 %) d'entre eux pensent qu'en 2020, leur entreprise ne sera pas en mesure de s'adapter aux nouvelles technologies, ce qui leur fera perdre leur avantage concurrentiel. Ils doivent être correctement équipés et conseillés pour exploiter au mieux la technologie et mettre en place les processus opérationnels innovants qui les prépareront pour l'avenir.

La technologie sera sans aucun doute une source essentielle de changement pour le monde du travail de demain, mais les dirigeants ne doivent pas en être otages. Les processus liés aux informations des entreprises doivent dépendre des besoins de l'entreprise, et non de la technologie seule.

Map of the world

Les entreprises qui ne prennent pas toute la mesure des conséquences induites par les évolutions technologiques pourraient disparaître d'ici 2020

Les progrès réalisés ces vingt dernières années dans le domaine des technologies de l'information et de la communication ont entraîné des changements très importants dans les méthodes de travail des entreprises et sur les marchés. Les dirigeants savent que l'évolution des technologies est inexorable et que les entreprises doivent pouvoir s'y adapter rapidement et efficacement. Un tiers des responsables du secteur informatique pensent que leur entreprise disparaîtra complètement, et 60 % des personnes interrogées sont convaincues que d'ici à 2020, les marchés sur lesquels elles sont présentes se seront considérablement transformés et auront peu en commun avec ce qu'ils sont aujourd'hui. 

  • Sondage

    • Quels éléments entraîneront les changements les plus importants dans vos processus opérationnels critiques ?

  • La prolifération des données (« Big Data »)
  • Les médias sociaux dans les entreprises
  • Un bureau sans papier
  • Une plus grande capacité informatique, plus de stockage et de bande passante grâce au « Cloud »
  • Une prise de décision décentralisée par les employés
  • Les innovations inspirées par les clients