622

Seule une collaboration dynamique entre la DSI et la Direction Marketing peut nous permettre de confier les clés de l'innovation à nos clients.

Une plus grande collaboration entre la DSI et la Direction Marketing est essentielle si à l'avenir on veut donner aux clients les moyens de piloter nos innovations.

D'ici 2020, les clients seront la source principale de nouvelles idées de services ou de produits ; les communautés virtuelles en seront aussi la deuxième source ; et les départements de Recherche et Développement en seront la troisième. Telles sont les prévisions de 30 % des dirigeants d'entreprise œuvrant dans de multiples domaines d'activité (services financiers, éducation, secteur public, informatique et industrie) et ayant été interrogés par l'Economist Intelligence Unit1.

Cette projection va à l'encontre de la perception actuelle du développement selon laquelle les clients seraient la deuxième source d'idées et les équipes R&D occuperaient la première place. Toutefois, les employés seront toujours la principale source d'idées en ce qui concerne l'amélioration des processus opérationnels. 34 % des chefs d'entreprise estiment qu'ils sont au cœur de ces innovations et que cela sera toujours le cas en 2020.1

Ces nouvelles inspirations entraîneront un accroissement du volume de données numériques qui, selon les projections, augmentera de 40 % chaque année2. À l'heure actuelle, d'importantes quantités d'informations conservées sur papier sont utilisées dans le cadre des processus sensibles des entreprises, et 43 % des entreprises européennes s'appuient encore sur un traitement manuel des transactions en ce qui concerne leurs documents sensibles3. La gestion de ces données va représenter un défi pour les entreprises et il est évident qu'une collaboration plus étroite entre la DSI et la Direction Marketing peut offrir des avantages significatifs.

Pour tirer parti de cette nouvelle ère, où les clients seront à l'origine d'innovations, il est fondamental que le DSI et la Direction Marketing travaillent ensemble, de sorte à rationaliser les processus liés aux informations de l'entreprise.

Aujourd'hui, la plupart des entreprises disposent déjà d'une partie des technologies nécessaires à cette rationalisation. Elles connaissent bien les appareils multifonctions qui impriment, copient et numérisent les documents. Pourtant, peu d'entre elles les exploitent pleinement ou comprennent le rôle crucial que peut jouer un tel matériel dans l'élaboration de processus innovants en matière de gestion des informations. Si les Managed Document Services (qui gèrent la façon dont les informations entrent dans une entreprise, y circulent et en sortent) sont associés aux bons logiciels, ces appareils se transforment en plateformes de communication reliant les systèmes ERP ; ils gèrent les informations entrantes qui sont ensuite stockées, partagées et diffusées à l'intérieur et à l'extérieur de l'organisation.

Ils peuvent numériser les documents sensibles au format papier, transférer les informations directement dans un serveur ou fichier central, identifier le texte des documents pour faciliter les recherches et peuvent même aisément les convertir en différents formats (par exemple un fichier PDF en feuille de calcul Excel). Les données confidentielles sont sécurisées et il est possible d'effectuer le suivi des modifications ou des copies réalisées, de les restreindre ou de les analyser.

Le résultat final est le suivant :

  • Un processus de gestion des informations rationalisé et efficace qui favorise encore davantage la recherche d'innovations en termes de produits (par les clients), ou de processus (par les employés) ;
  • Des clients qui influent sur les produits à venir, et des organisations mieux équipées pour gérer l'accroissement du nombre d'informations ;
  • Des entreprises plus flexibles pour répondre aux besoins de leurs clients et du marché et cherchant à utiliser ces informations pour créer de la valeur, plutôt que de se préoccuper de leur prolifération.

Lire tout l'article

Télécharger le sommaire détaillé : Zone de rupture : l'entreprise au cours de la prochaine décennie technologique.

[1] Economist Intelligence Unit  le sommaire détaillé : Zone de rupture : l'entreprise au cours de la prochaine décennie technologique.

[2] McKinsey Global Institute.  Big Data: The Next Frontier for innovation, competition and productivity. (La prolifération des données : le prochain défi pour l'innovation, la compétitivité et la productivité)  Mai 2011.

[3] Étude menée par Colemant Parkes, L'indice Ricoh de l'efficacité des processus, juin 2011.

  • Sondage

    • Parmi les fonctions suivantes, laquelle se transformera le plus suite aux impacts de la technologie ?

  • Approvisionnement
  • Informatique
  • Ressources humaines
  • Comptabilité
  • Ventes
  • Services à la clientèle