2499

En Europe, les entreprises de taille moyenne rencontrent des obstacles à leur croissance

Le soutien des gouvernements étant souvent concentré sur les petites entreprises, et les grandes entreprises étant généralement capables de se débrouiller seules, celles qui se retrouvent au milieu peuvent souvent être négligées. Le marché moyen est donc largement désavantagé lorsqu'il s'agit de surmonter des obstacles nouveaux ou existants.

Une étude appelée Middle Child Syndrome (Le syndrome de l'enfant du milieu), conduite par Coleman Parkes Research et commanditée par Ricoh Europe, fait apparaître comment, en Europe, les entreprises de taille moyenne perdent chacune potentiellement 364 M£ (433 M€) chaque année à cause d'obstacles empêchant leur croissance.

L'enquête a été menée en juillet de 2016 auprès de 1 650 répondants venant du Royaume-Uni, d'Irlande, de France, d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie, des Pays-Bas, de Belgique, du Luxembourg, de Suède, de Finlande, de Norvège, du Danemark, de Pologne, du Portugal, d'Autriche, de Hongrie, de Suisse, de Russie et de Turquie.

Articles apparentés

Une taille moyenne mais de grandes ambitions

Une tendance se dessine clairement en Europe, avec 38 % des entreprises moyennes projetant de vendre des parts au public (IPO) dans un avenir proche. 21 % ont également l'intention d'acquérir une autre entreprise ou de fusionner.

Mettre en place un terrain favorable à la croissance des entreprises moyennes

67 % des entreprises de taille moyenne éprouvent des difficultés à rester compétitives face aux nouveaux entrants sur le marché et aux grandes entreprises. Afin de renforcer l'économie européenne, il est primordial que les gouvernements et les organismes de crédit travaillent en priorité en collaboration avec les moyennes entreprises afin d'encourager leur croissance et l'innovation.